top of page
loading-gif.gif
  • Photo du rédacteurSagesses Bouddhistes

2 exercices de méditation destinés aux enfants

Par Aurélia Lanson-Villat et Hélène Walter

Illustrations : Geneviève Gauckler



RESPIRATION DE 1 À 10

Durée : 2 minutes


Tranquillement, ferme les yeux. Mets ton attention sur ton ventre et fais-le gonfler quand tu inspires et rentre-le en contractant les muscles quand tu expires. Prends trois profondes et lentes respirations à ton rythme.


Tout en gardant ton attention sur ton ventre, tu vas maintenant compter dans ta tête, de 1 jusqu’à 10. Compte 1 pour une inspiration et une expiration complètes, puis 2, puis 3, etc., jusqu’à 10. Reste le plus attentif possible au mouvement de ton ventre. Dès que tu te trompes dans le compte de tes respirations, que tu ne sais plus où tu en es, redémarre à 1. Le but du jeu n’est pas d’arriver à 10, mais de remarquer à chaque fois que tu te laisses emporter dans le tumulte de tes pensées et cela arrive bien souvent !


Chronométrer 1 minute.


Pour t’aider à revenir dans l’instant présent, à sortir du va-et-vient de tes pensées, mets ton attention dans ta respiration.


Quand l’exercice est fini, tu peux relâcher ton attention. Avant d’ouvrir les yeux, prends quelques instants pour observer si cela a été facile ou pas pour toi de rester attentif 1 minute.

Si tu refais cet exercice, tu verras qu’avec un peu d’entraînement, tu y arriveras de mieux en mieux.



LA COURSE DES PENSÉES

Durée : 2 minutes


Ferme les yeux et mets ton attention sur ta respiration : gonfle ton ventre quand tu inspires, dégonfle-le quand tu expires. Mets une main sur ton ventre et une main sur ta poitrine pour t’aider à sentir les mouvements. Garde ton attention sur ton ventre pendant les 5 prochaines respirations.


Même quand on se concentre, au bout d’un moment notre attention s’enfuit ; par exemple, on est en classe en train d’écouter le maître ou la maîtresse et on se met à penser à ce qu’on a mangé hier soir ou à ce qu’on va faire pendant le week-end et hop ! ça y est, nos pensées nous ont emmenés ailleurs !


Quand tu prends conscience que tes pensées se mettent à vagabonder, ramène ton attention sur ta respiration, ton ventre et ta poitrine. Continue encore pendant 30 secondes.


Observe si ces quelques respirations où tu as été attentif ont changé quelque chose en toi. Peut-être te sens-tu un peu plus calme ?


À tout moment de la journée, tu peux prendre de profondes respirations en étant attentif. Ta respiration est en lien direct avec ton système nerveux. Elle peut ainsi te permettre de retrouver ta concentration, te calmer si tu te sens agité.


Fais le test au cours de cette journée au moins une fois et observe ce qui se passe en toi.



Cet article est paru dans Sagesses Bouddhistes n°21 (Printemps 2022)

Extrait de Les Trésors de Bilibloo, paru aux Éditions Le Courrier du Livre


 





Comments


bottom of page