top of page
loading-gif.gif
  • SB

La puissance des voeux

« Afin de comprendre plus profondément la pratique intitulée

“ D’abord l’esprit, ensuite l’action”,

analysons cette méthode à travers le prisme du Vœu. » Maître Cifa


Par Maître Cifa, enseignant de la Terre pure aux Fidji. Traduction : Fréderic Koskas


Nous émettons toutes sortes de vœux, des vœux pour l’éternité, des vœux définitifs, des vœux correspondant aux besoins des différentes phases de notre vie, et ce dès le plus jeune âge. Ces vœux peuvent affecter et influencer notre esprit, nos paroles et nos actes. Si nous étions conscients de ces influences, nous prêterions plus d’attention à cette méthode : « D’abord l’esprit, ensuite l’action. » Cela signifie établir un vœu clair avant d’agir, cela implique que nous soyons clairs sur la véritable nature de notre cœur. Paix, sérénité et respect sont les ressources de notre cœur. 


© The Light of Life

La fonction des vœux qui viennent du cœur est proactive, lumineuse et nous pouvons accompagner tout le processus menant à nos actions à la lumière d’un vœu limpide et sincère. Il est crucial d’avoir une conscience accrue de nos vœux à long terme tout comme nos vœux à plus court terme. Un vœu ultime et éternel – comme offrir notre soutien éclairé à tous les êtres sensibles – nous permettra de nous comporter de façon appropriée tout au long de notre vie, sans regret. En ce qui concerne les vœux à court terme, comme le souhait d’avoir une propriété, de vivre dans un certain environnement, d’avoir de la bonne nourriture, de beaux vêtements... ils sont utiles pour nous soutenir dans l’accomplissement de nos vœux à long terme et permanents. Les vœux du cœur peuvent nous inviter à une certaine introspection, contemplation et guider nos pensées, nos paroles et notre conduite. Et, comme pour chaque chose, nous devons d’abord mûrement réfléchir avant de passer à l’action. Se servir de la puissance des vœux peut dissoudre nos soucis et nos obstacles. Ainsi, nous générons de la joie au lieu d’être inquiets, nous transformons nos obstacles en d’infinies possibilités, nous prenons les devants et nous dépassons les difficultés liées à la confusion. 


Les gens qui analysent et mettent en pratique leur vœu de façon claire ne sont plus confus, passifs ou limités et deviennent enthousiastes. Ils bénéficient aux autres comme à eux-mêmes au lieu de porter un fardeau ou d’être eux-mêmes une charge pour les autres. L’entraînement mental, l’introspection et la pratique encouragent la prise d’initiative, une force, une clarté dans notre cœur. Cette prise de conscience est la lumière qui nous permet de soutenir autrui. C’est un processus plein de vitalité et d’énergie. Une fois qu’on fait un vœu précis et clair, il soutiendra toutes nos pensées, toutes nos paroles, toutes nos actions… Il révèlera également, dans nos vies ordinaires, la brillance extraordinaire que chacun possède. Et notre vie sera remplie de joie et de bonheur.


À travers l’observation de nos propres mots et actions, nous pouvons comparer les différences entre un esprit passif ou actif, illimité ou restreint, libre ou aveugle, généreux ou égoïste. Cette comparaison apporte clarté et ordre dans nos actions. Nous avons des milliers de vœux différents. Des vœux qui respectent notre nature intrinsèque, des vœux qui soutiennent les besoins de tous, des vœux pour ne pas être trompés, des vœux pour ne pas être déprimé et des vœux à long terme qui montrent le chemin vers un monde lumineux et conscient.


Cet article est paru dans Sagesses Bouddhistes n°08 (2018)


 

©The Light of Life

Frederic Koskas habite aux îles Fidji, à Lautoka, la seconde ville la plus importante des Fidji avec une population légèrement supérieure à 50 000 habitants. Il vit avec une petite communauté autour de maître Cifa, un enseignant de l’école bouddhiste de la Terre pure.


Commentaires


bottom of page