top of page
loading-gif.gif
  • Photo du rédacteurSagesses Bouddhistes

L’attention à la respiration

Par Ajahn Tiradhammo



Méditation


* Asseyez-vous dans une position confortable, fermez légèrement les yeux et portez votre attention sur la respiration.


* Sentez l’inspiration et l’expiration.


* Qu’est-ce qui fait la respiration ? Respirez-vous, le corps fait-il la respiration, ou la respiration se produit-elle simplement ?


* Portez votre attention sur l’assise du corps.


* Prenez conscience de tout muscle tendu dans le corps.

Tendez-vous ces muscles ? Pouvez-vous les détendre ?


* Ressentez-vous une gêne quelconque dans le corps ?

Pouvez-vous la soulager ?


* Portez votre attention sur votre état d’esprit.


* L’esprit est-il calme ou agité, clair ou endormi ?


* Pouvez-vous calmer l’esprit agité ou éclaircir l’esprit endormi ?


* Pouvez-vous empêcher des souvenirs de surgir

ou empêcher l’élaboration de ces souvenirs ?


* Ramenez l’attention sur la respiration.


* Lorsque vous vous sentez prêt, ouvrez les yeux et reprenez votre lecture.




Une petite histoire personnelle...

Rétrospectivement, j’ai reçu une leçon très précieuse sur l’intention pendant mes premières années en Thaïlande. Après une première retraite au Sri Lanka, un an plus tard, je me suis rendu en Thaïlande avec l’intention de faire une retraite de méditation intensive similaire, puis de continuer à voyager en Malaisie, en Indonésie et en Australie, avant de retourner à l’université au Canada pour le semestre d’automne. Mes plans ont commencé à s’effondrer lorsqu’il m’a fallu trois semaines pour trouver un monastère de méditation, puis j’ai dû demander un autre visa pour participer à la retraite d’un mois dans la ville de Chiang Mai, au nord du pays. Les fonctionnaires ont dû envoyer la demande de visa à Bangkok pour autorisation et m’ont dit de revenir deux semaines plus tard. Pour faire court, ce « retour au bureau des visas deux semaines plus tard » a duré sept mois ! Toutes les deux semaines, je devais me demander : « Qu’est-ce que je vais faire ? » En d’autres termes, quelle était mon intention — continuer mes voyages, ou rester et méditer ? Chaque fois que je me posais la question, la réponse changeait ! Parfois, quand ma méditation se passait bien, j’étais inspiré : « Mon esprit est si paisible et clair, encore deux semaines et j’atteindrai l’éveil. » À d’autres moments, mon intention était plus pragmatique : « Me voici à l’autre bout du monde, dans un pays bouddhiste, dans un monastère bouddhiste, avec de nombreuses conditions favorables. Qui sait où je serai à l’avenir ? Mieux vaut rester ici et profiter de ces conditions bénéfiques. »

Finalement, je suis resté en Thaïlande pendant neuf ans et je ne suis arrivé en Australie qu’en 2001, après un congé sabbatique à Wellington, en Nouvelle-Zélande.





Cet article est paru dans Sagesses Bouddhistes n°23 (Automne 2022)

Extrait de Beyond I Making, Amaravati Publications

Traduction : Sagesses Bouddhistes Le Mag

Pour en savoir plus : https://cdn.amaravati.org/


 

Le vénérable Tiradhammo est né au Canada en 1949. Il interrompt ses études d’ingénieur pour voyager en Asie où il rencontre le Dhamma du Bouddha. Il commence à pratiquer auprès de Bhikkhu Sivoli, au Sri Lanka, puis reçoit l’ordination de moine bouddhiste en Thaïlande. En 1975, il se rend à Wat Pah Pong pour étudier et pratiquer auprès d’Ajahn Chah. Après avoir été abbé du monastère de Bodhinyanarama (Nouvelle-Zélande), il enseigne désormais le Dhamma dans de nombreux pays à travers le monde.

Comentários


bottom of page